Pourquoi le commerce en ligne et de proximité vont « fusionner »

Que le commerce en ligne soit dans l’air du temps et jouisse d’une croissance solide ne signifie pas qu’il est rentable. Fui par les investisseurs et les distributeurs, il va (déjà) devoir se réinventer.

Pour le moment, les e-commerçants (en général) ont confiance en leur avenir. Selon le baromètre mesurant le moral du secteur établi par la Fevad, 82% des acteurs se déclarent autant ou plus optimistes en 2015 que l’année précédente. Lorsqu’on leur demande si leur boutique en ligne sera en croissance dans les douze prochains mois, 78% le pensent. Mieux : alors que le commerce en ligne est réputé pour être peu, voire pas rentable, 61% escompteraient une amélioration de leur marge nette, apprend l’enquête de la Fevad.

La fédération représentant la vente à distance a présenté ces chiffres face à un parterre réunissant les 1 000 plus grands dirigeants du secteur, à l’occasion du salon E-commerce One to One de Monaco. Si cette industrie jouit toujours d’un bon dynamisme avec une croissance de 11% en 2014 – et qui devrait se poursuivre cette année -, l’étude n’indique pas si ces entreprises gagnent de l’argent. Il semblerait que ce soit compliqué…

http://mobile.pro.clubic.com/e-commerce/actualite-759721-pourquoi-commerce-ligne-proximite-vont-fusionner.html